Bénéjacq régale et se régale

Dès le coup d'envoi, Bénéjacq, poussé par le vent, envahit le camp des Verts et les mets sous pression.

Ribeiro est le premier à franchir la ligne, suite à une belle prise en touche et des percussions jusqu'à l'en-but. Le deuxième est aussi marqué par les avants déchaînés et Teirbrood s'arrache du regroupement pour pointer en coin (17-0, 14ème). Ribeiro, après plusieurs renversements, inscrit l'essai du bonus avant que Mazou, servi en bout d'aile, ne finisse de tuer les derniers espoirs des visiteurs ( 31-0, au repos). 

Le vent souffle alors pour les Verts mias Bénéjacq continue à produire du jeu de qualité. Sévignacq ne foule jamais les 22 locaux face à la défense des rouge et bleu qui tient à se racheter de ses oublis à Laruns.

Beaucoup de péchés de gourmandise empêchent une addition plus salée avec seulement deux essais pour J.Cobo, lancé plein fer au milieu des arrières, et Mazou, qui navigue sur 40m, avant d'aplatir sous les poteaux


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.